Une campagne économe

Faire de la politique autrement, comme le souhaite Nouvelle Donne, c’est de ne pas accepter le cumul de mandats, c’est que notre tête de liste ait été choisie parmi les candidats à cette fonction par un jury d’adhérents de la région tiré au sort et non désignée par une instance nationale, c’est tirer au sort le positionnement sur les listes par département sans jeu d’appareil et d’influence.

Mais c’est aussi refuser les budgets indécents des campagnes électorales.

Sans se référer aux budgets invraisemblables des campagnes présidentielles américaines, ni même françaises, les élections régionales conduisent aussi les partis à engager des budgets incompatibles avec les réductions budgétaires imposées par l’Etat et les efforts constants demandés aux citoyens.

En effet, l’Etat fixe le plafond des dépenses pour chaque liste candidate en région PACA à 1 451 010 €. Vous avez bien lu, 1 million et demi d’€, le montant du remboursement forfaitaire de l’Etat, par liste, étant de 689 230 €.

Au regard de ces chiffres et du nombre de listes prévisibles, on peut, sans crainte d’exagération, estimer que le total des dépenses électorales en région PACA sera supérieur à 6 millions d’euros. Cela représente l’équivalent de plus de 2 millions de repas en cantine scolaire, de plus de 6millions de paniers repas des Restos du cœur, ou encore la rénovation complète de 300 appartements de 50 m2.

Ce système pervers incite toutes les listes à s’endetter, en empruntant auprès des banques, pour obtenir le remboursement maximum de l’Etat. Plusieurs listes en PACA ont déjà annoncé le recours à ces emprunts, qui, comme tous les emprunts doivent être remboursés et sont donc un élément de soumission au système existant.

Cela ne nous paraît pas acceptable.

Nouvelle Donne se refuse de s’inscrire dans ce type de démarche et souhaite faire une campagne à moindre coût, sans gaspiller l’argent du contribuable, mais aussi dans une approche concrète du développement durable en ne gaspillant pas du papier immédiatement jeté. Savez vous que les imprimeurs de la régions font état d’une pénurie de papier pour imprimer l’ensemble des documents demandés par les partis traditionnels.

Pas d’emprunts, pas d’affiches, une campagne sur Internet qui pourra être relayée et démultipliée par chaque citoyen qui partagera notre vision de comment « faire de la politique autrement ». Seulement des bulletins de vote dans tous les bureaux de vote de la région.

Cependant, même cette approche minimaliste nous conduit à avoir un budget minimum pour l’impression de ces bulletins et leur livraison dans les mairies. Ce budget qui devrait se situer aux environs de 30 000 €, très loin des sommes engagées par les autres mouvements politiques, sera uniquement constitué des dons des sympathisants et des adhérents, c’est dire si nous comptons sur eux.

Parallèlement, nous nous engageons à publier chaque semaine sur le site de Nouvelle Donne PACA le montant des dons et de nos dépenses, mais aussi si la souscription nous donne des moyens supérieurs à nos besoins tels qu’évoqués ci-dessus, à remettre, après l’arrêté des comptes de campagne, le reliquat financier à des associations œuvrant dans le cadre des valeurs que nous promouvons, désignées par un vote de nos adhérents.